La Workeuse

Conseils et astuces d'une working girl !

Catégorie : Balades ici et ailleurs (page 3 sur 3)

Expérience authentique au Kenya : safari et découvertes des terres massaïs

Que je sois en voyage d’affaires ou en vacances pour faire de la découverte culinaire, je pense souvent à ma prochaine destination. Et si je devais énumérer certaines des plus belles destinations d’Afrique, je pourrais dire sans hésitation que le Kenya fait partie de celles que je mentionnerais en tête de liste. En effet, c’est sans doute le pays qui représente le plus ce que l’on entend généralement par contrées africaines : couleurs, paysages, richesses naturelles, cultures…

Faire un safari dans l’immense parc national de Tsavo East

Dans la grande majorité des cas, visiter les terres kenyanes rime avec faire un safari dans l’un de ses parcs. Le pays possède, d’ailleurs, une bonne dizaine de parcs et réserves. Ce qui donne un large choix à ses visiteurs. Mais, personnellement, je pense que pour réellement prendre conscience de la richesse du pays, il vaudrait mieux choisir les plus grands parcs du pays tels que le parc national de Tsavo East.

En fait, partir au Kenya afin de visiter le parc national de Tsavo East signifie visiter le plus immense parc du pays. En entrant dans les plus de 13 740 km² ou 1 374 000 ha de cette réserve, je peux dire que pour une immersion, c’est une immersion ! Il est difficile de ne pas être dépaysé, mes yeux de citadine étant habitués à observer des murs bétonnés.

Dans le parc, les yeux peuvent facilement se perdre dans l’immense savane dorée. En cours de chemin, lors des balades dans le parc, on rencontre la plupart du temps des buffles, des zèbres, des éléphants et des impalas. Lions, girafes, hippopotames, léopards, guépards ainsi que hyènes y sont également présents. Au cœur d’une nature aussi généreuse, je crois qu’il est difficile de ne pas saisir le sens de l’expression « se ressourcer au cœur de la nature » !

À la rencontre des Massaïs

Le Kenya est également connu comme étant le berceau de l’humanité. Ainsi, visiter ses terres est une promesse d’un séjour riche en histoire et en culture. En parlant de culture, le pays compte plusieurs ethnies dont en font partie les Massaïs. Partir à la rencontre de cette célèbre tribu permet de découvrir une culture ancestrale riche.

Je dois faire la remarque ici que le peuple Massaï du Kenya a su faire de sa richesse culturelle un atout économique. Ainsi, ce peuple de guerriers et d’éleveurs semi-nomades ne se montre pas réticent à faire connaitre son mode de vie ainsi que ses us et coutumes, pour lesquels il éprouve un profond respect et attachement.

On les rencontre généralement dans la réserve nationale du Masai Mara. À la tête de chacun de leur village se trouvent les anciens et le chef. Ce dernier est considéré comme le lien vivant entre le peuple et Ngai. Ce dernier est leur dieu unique qui leur a prodigué le bétail représentant à leurs yeux leur plus grande richesse.

Puisque les Massaïs ont choisi de s’ouvrir au tourisme, il est donc possible de visiter leurs villages moyennant une petite rémunération. Cela permet d’en apprendre davantage sur leur vie de tous les jours. De plus, il est même possible d’assister à un spectacle traditionnel de chant et de danse du Kenya, lors de ces visites. Il est vrai que cela dénote un petit côté commercial, toutefois, nul ne peut nier que les Massaïs se distinguent surtout par leur chaleur et leur authenticité.

 

Bottines : quelle couleur choisir pour être élégante ?

Depuis quelques années, les bottines sont des accessoires incontournables et indémodables chez les femmes. En effet, quelle femme ne possède pas quelques jolies paires de bottes dans son placard ? L’automne est une occasion parfaite pour les sortir de votre placard ou pour s’en procurer un nouveau modèle. Seulement, ne savez-vous pas quelle couleur choisir ? En lire plus

Comment se former aux métiers du tourisme ?

Aujourd’hui, je partage avec vous un sujet qui me tient à cœur : comment se former aux métiers du tourisme ? Bien que j’aime jouer les touristes, c’est surtout le fait de donner des conseils aux jeunes générations qui sont encore aptes à faire changer ce monde. À toi, jeune bachelière qui rêve de découvrir le monde, je suis là pour te guider vers la bonne voie et faire de ton rêve une réalité !

Un secteur en bonne santé

Il suffit de jeter un regard attentif du côté de tous les chiffres qui nous parviennent année après année : le tourisme est un secteur en plein essor, et ce de façon continue. Ne serait-ce que pour la France, ce secteur central de l’économie évolue dans le bon sens, pour le plus grand plaisir des spécialistes et de toutes les entreprises qui y œuvrent.

La question se pose alors de savoir comment faire pour se destiner au secteur du tourisme. Quelles sont les meilleures formations aujourd’hui délivrées en France et qui permettent de travailler dans ce secteur en plein développement ? Toutes les réponses à ces questions, et bien plus encore, dans les lignes et les paragraphes qui suivent.

Le BTS, la voie royale

De toute évidence, la Brevet de Technicien Supérieur est la voie principale pour travailler dans le domaine du secteur en profitant d’une qualification reconnue. Année après année, les candidats se font de plus en plus nombreux et viennent grossir les rangs déjà importants des établissements délivrant ces diplômes spécifiques.

Donnant à l’étudiant diplômé une équivalence en BAC +2, le BTS offre de nombreuses possibilités : du BTS tourisme classique aux spécialistes « agence de voyages », « accueil sur lieu patrimonial » et bien d’autres encore, les possibilités sont nombreuses pour les étudiants désireux de s’orienter vers cette voie et ce secteur spécifique.

D’autres alternatives à prendre en considération

À noter, pour être le plus exhaustif possible, que d’autres voies de formation existent pour s’orienter vers le secteur touristique. Que ce soit la licence professionnelle (reconnue en BAC +3) ou encore le baccalauréat professionnel (reconnu pour une professionnalisation vers certaines branches spécifiques et en manque d’employés qualifiés), il est très important de faire le tour de toutes ces formations avant de fixer votre choix définitif.

En effet, les avantages de la licence professionnelle sont à prendre en compte, voir ici : une équivalence en BAC +3, mais également la possibilité d’obtenir une licence orientée vers des branches très spécifiques.

Quelques exemples

– Licence pro activités sportives spécialité tourisme et loisirs sportifs

– Licence pro agronomie spécialité valorisation des produits et des espaces montagnards
– Licence pro commerce spécialité conception et commercialisation de produits touristiques

Le baccalauréat professionnel profite comme ici, pour sa part, d’une reconnaissance dans de nombreuses entreprises et d’une qualification spécifiquement recherchée. Une alternative intéressante au moment du choix d’orientation définitif.

Découvrir la cuisine de la province du Hunan, en Chine

Avis aux gourmand(e)s, aujourd’hui j’avais envie de partager une expérience culinaire avec vous. Mon amie, tout juste arrivée de Chine, m’a raconté son voyage avec des étoiles pleins les yeux (et le ventre). Son récit, m’a rappelé mon séjour dans la province du Hunan, où j’avais pu gouté quelques plats traditionnels délicieux. Ni une, ni deux, cela m’a donné envie de partager avec vous le meilleur de la gastronomie de l’empire du Milieu !

Les spécialités de la cuisine du Hunan

La cuisine du Hunan ou encore appelée la cuisine de Xiang est une cuisine riche et très appréciée en Chine. Elle est connue grâce à ses trois styles de cuisine : Changsha, Hengyang et Xiangtan. Ces derniers vous raviront pour leurs goûts épicés, savoureux, crémeux et parfumés, avec l’aigre, le piquant et surtout les couleurs foncées dans leurs plats. Les mets se distinguent surtout par la combinaison des saveurs salées sur la base des cuisines du nord de la Chine et les saveurs sucrées du sud du pays.

Le dōng’ān zǐjī

Cette savoureuse recette est un plat typique de la cuisine du Hunan, née dans le comté de Dong’an. Il s’agit de morceaux de poulet aromatisé et sauté au vinaigre de riz, au poivre du Sichuan et aux piments, servi sur un lit de légumes. Pour pouvoir régaler vos papilles, vous pouvez manger le dōng’ān zǐjī accompagné d’un cocktail comme l’alcool de sorgho et les liqueurs de litchi ou d’ananas.

Le má là tiánjī tuǐ

Le má là tiánjī tuǐ est une spécialité très populaire de la cuisine du Hunan qui va ravir vos palais. Ce sont des cuisses de grenouille cuites à l’étuvée ou à l’étouffée. C’est une méthode typique de préparation en Chine qui signifie cuire des mets à basse température avec le couvercle fermé. La viande est parfumée à l’ail, au gingembre, au poivre du Sichuan, mais aussi pimentée et épicée. Lors de votre séjour en Chine, ne ratez pas ce plat, vous pouvez le déguster en buvant du shaoxing, qui est un vin de riz aromatisé.

Le Shuāng jiāo yú tóu

Le Shuāng jiāo yú tóu est un plat de poisson aux piments très prisé dans la cuisine du Hunan et dans les régions côtières. Le succès et la particularité de ce plat tiennent à la qualité du poisson mariné avec de la sauce caramélisée à l’huile de sésame, de pâte de haricot et de soja. En fait, le poisson est fendu en son milieu et ensuite parsemé de différents types de piments.

Le máo shì hóngshāo ròu

C’est le fameux porc braisé à la sauce de soja façon Mao. Relevant de la cuisine du Hunan, c’est un plat traditionnel bien doré, parfumé et très goûteux. À la base, c’est de la poitrine de porc persillée et mijotée dans la sauce soja, avec des condiments en accompagnement comme le sucre, le gingembre, l’ail, les piments et le vin de riz. Et à la fin, le tout est caramélisé. Prenez vos baguettes et régalez-vous !

Envie de plus de spécialités chinoises ? Consultez cet article pour en découvrir un peu plus sur l’empire du Milieu.

Deux exemples d’itinéraires pour un road trip au Canada !

Amoureux des grands espaces et du plein air, le Canada est une destination tout indiquée pour vous. À ce propos, le pays convient tout à fait aux amateurs de road trip. Bien évidemment, de nombreux itinéraires sont possibles pour découvrir le Canada au cours d’un périple en voiture. Ainsi, ci-dessous vous trouverez deux suggestions parmi les meilleurs itinéraires de road trip à faire sur les terres canadiennes.

1 — De Regina à Saskatoon, dans la province de la Saskatchewan

Traversée par la Route Transcanadienne, la Saskatchewan est connue pour être une province canadienne caractérisée par ses terrains plats et se vertes prairies. En commençant votre périple dans la ville de Regina, vous aurez la possibilité de visiter le Centre du patrimoine de la Gendarmerie Royale du Canada, ainsi que d’assister à la fameuse Cérémonie du crépuscule tous les mardis à partir de juillet à la mi-août.

Vous pouvez ensuite continuer par la visite de Moose Jaw où vous pourrez en apprendre davantage sur la contrebande d’alcool pendant l’époque de la Prohibition. À cette époque, les mafias expédiaient de l’alcool vers les États-Unis à partir de la petite municipalité de Moose Jaw. Puis, prenez la route vers l’ouest, en prenant la direction de Swift Current et le lac Diefenbaker. C’est à cet endroit que vous pouvez vous adonner à la pêche et à la voile. En arrivant enfin à Saskatoon, vous allez pouvoir expérimenter la vie nocturne de la ville, très appréciée des visiteurs lors de  leurs séjours au Canada.

2 — Road trip au Canada e Vancouver à Tofino, dans la province de la Colombie britannique

Ce périple commence par une traversée en ferry. Ainsi, depuis la ville de Vancouver, rejoignez Horseshoe Bay. C’est à Horseshoe Bay que vous allez embarquer. Reposez-vous le temps de la traversée de deux heures du détroit de Géorgie qui vous mènera vers l’ile de Vancouver. Puis, une fois que vous avez débarqué, vous allez maintenant partir à l’aventure sur un itinéraire d’un peu plus de 200 kilomètres en partant de Nanaimo à Tofino. Ce voyage vous permettra de faire une halte dans le parc provincial MacMillan.

Une petite balade dans ce parc vous donnera, notamment, l’occasion d’admirer de majestueux Douglas taxifolié, dont certains sont âgés de près de 1000 ans. Ensuite, en arpentant le Pacific Rim, vous aurez la possibilité de voyager à travers de magnifiques régions boisées, mais surtout de faire un petit détour pour visiter le magnifique Kennedy Lake Provincial Park. Enfin, en arrivant à Tofino, place aux différents loisirs de plages et aux activités nautiques. À ce propos, le village de Tofino est bien connu comme étant un excellent spot de surf.

3 choses incontournables à faire à Stockholm

Passer par Stockholm est un incontournable pour tout séjour en Suède puisqu’il s’agit quand même de la capitale suédoise. Mais si Stockholm mérite la visite, c’est surtout parce que mon expérience de voyageuse m’a permis de comprendre que ce pays offrait de nombreuses découvertes et activités des plus intéressantes. Parmi tant d’autres, je vous en donne trois exemples.

1 – Faire la visite du Palais Royal

Pendant vos vacances en Suède, lorsque vous vous baladez à Stockholm, dans la vieille ville (Gamla Stan), il vous sera difficile de ne pas apercevoir le Palais Royal. Imposant et à l’apparence plutôt cubique, vu de l’extérieur je vous le dis tout de go, il semblerait improbable que le Palais Royal remporte le palmarès du plus beau monument de la capitale suédoise.

Cependant, lorsque vous visitez l’intérieur, c’est une tout autre histoire. Et cela doit être le cas puisqu’il s’agit toujours de la résidence officielle de la famille royale suédoise, bien qu’elle réside au château de Drottningholm. Le Palais Royal est toujours utilisé par la famille royale pour différents événements importants tels que les affaires monarchiques ou les réceptions officielles.

Certaines parties de ce château sont ouvertes au public. Cela est le cas des appartements royaux, ainsi que l’étage Bernadotte. Vous pouvez également visiter ses musées : le musée des Trois Couronnes, le musée des Antiquités de Gustav III, ainsi que la Trésorerie Royale.

Cette dernière, constituée de deux pièces, conserve les bijoux de la couronne. Autre endroit immanquable du Palais Royal : la Chapelle Royale dans laquelle ont lieu tous les dimanches des offices ouverts au public.

2 – Se promener dans le quartier de Södermalm

Södermalm est à la fois un quartier et une ile de Stockholm. Ce quartier était d’abord une banlieue ouvrière avant que les gens des médias, les hipsters, les jeunes créatifs et autres bobos décident d’y résider. Maintenant, il s’agit d’un quartier immanquable lorsque l’on est de passage dans la capitale suédoise.

C’est un lieu favorable aux balades à pieds et aux promenades à vélo. Lors de ces flâneries, on ne manquera pas de faire quelques achats dans ses boutiques et de faire de petites haltes dans ses cafés. On n’hésitera pas également à se diriger vers SoFo.

SoFo (South Folkungagatan) est un petit coin immanquable se trouvant à l’est de l’ile. Prenez la direction du square de Nytorget. Vous y trouverez de très intéressantes galeries d’art, mais aussi de petits restaurants, des cafés et des boutiques très sympathiques. Pour vous reposer un peu, on ne manquera pas de vous recommander le parc de Vitabergsparken.

Par ailleurs, si vous séjournez à SoFo pendant l’été, n’hésitez pas à faire des achats de produits bio dans le marché de Katarina Bangata. Ce marché est ouvert les samedis pendant la période estivale.

3 – Explorer Skansen

Skansen est à la fois un musée de plein air, un parc zoologique et un parc d’attractions. Il faut savoir que Skansen a vu le jour en 1891. Ce qui fait de lui le plus ancien musée de plein air de la planète. Il se trouve sur l’ile de Djurgården. Lorsque vous le visitez, vous remarquerez qu’il a plutôt l’apparence d’un village.

En réalité, cela est dû à son côté écomusée, puisqu’il y a, entre autres, comme vocation de préserver et exposer la culture suédoise. Vous y trouverez alors plus d’une centaine de maisons et de fermes suédoises, habitées par des gens vêtus des costumes du 18e, 19e et 20e siècle. Mais vous trouverez aussi plusieurs aires de jeux ainsi que différentes espèces d’animaux à Skansen.

Partir en voyage d’affaires ? Ça plane pour moi !

Bon, ne nous mentons pas, il est quand même assez génial, ce moment où votre patron vous annonce que vous partez en voyage d’affaires. D’accord, ça l’est peut-être un peu moins si vous avez peur de l’avion, mais l’idée de se retrouver dans un pays étranger, de dormir à l’hôtel et de goûter aux saveurs exotiques de la nourriture locale dans un restaurant, tout ça aux frais de la princesse… personnellement, ce genre de nouvelle me motive et me donne envie de sourire à tout le monde pour le reste de la journée ! Dans cet article je vais vous dévoiler mes techniques secrètes pour préparer au mieux mes voyages professionnels !

Dans ma valise il y a…

Avez-vous déjà regardé Up in the air ? Ce film avec le beau, le drôle, l’élégant George Clooney vous fera tourner la tête, puisque c’est l’histoire d’un homme d’affaire voyageant 240 jours par an, rien que ça. De quoi vous inspirez pour vos propres déplacements ! Personnellement, j’ai mes petites habitudes :

Pour éviter la catastrophe

Pour commencer, avant chaque voyage d’affaires je prends toujours de l’argent liquide avec moi. Et je pense à changer la devise, bien entendu ! Mais de toute façon, tous les aéroports disposent de bureaux de change, me direz-vous. Certes ! Pourtant il m’est arrivé un jour de débarquer en pleine nuit dans un petit aéroport du fin fond de l’Alaska, et je peux vous assurer que pour trouver ne fut-ce qu’un distributeur automatique de billet dans ce trou perdu, il aurait fallu se lever de bonne heure !

Ensuite, j’imprime toujours – j’ai bien dit toujours – mes documents : billets d’avion, chambre d’hôtel… je photocopie même mes papiers d’identité. Comme ça, si la batterie de mon cher iPhone sur lequel je fais toutes mes réservations importantes décide de me lâcher au moment le plus (in)opportun, je dispose d’une solution de secours ! Et si je perds ou me fais voler mon passeport, idem ! Je suis maligne, n’est-ce pas ?

Aussi, je ne boucle jamais ma valise pour partir en voyage d’affaires sans y avoir mis au préalable un adaptateur universel pour prise électrique. Cliquez ici pour en trouver un. Il n’y a rien de plus horripilant que d’arriver dans sa chambre d’hôtel en territoire inconnu, épuisée et trempée de sueur, et de s’apercevoir qu’on ne peut même pas recharger la batterie de son ordinateur ou de son téléphone parce que les prises ne sont pas les mêmes qu’en France. De quoi s’arracher les cheveux, vraiment !

Pour penser à mon bien-être pendant le voyage

Bien sûr, je ne pars non plus jamais sans quelques tenues propres et bien pliées. Pas question d’arriver devant un client avec un pantalon ou une jupe froissée ! Je fais toujours en sorte de repasser mes affaires et de prendre quelques vêtements plus décontractés afin de ne pas passer la semaine entière coincée dans un costume ceinturé et inconfortable au possible. En voyage d’affaires, je prends généralement cinq paires de chaussettes, cinq culottes, cinq chemises, etc… vous savez pourquoi ? Parce que presque toutes les blanchisseries d’hôtels ont une formule « cinq de chaque » ! Pas bête, hein ?

Enfin, et c’est l’une des choses les plus importantes, je prends toujours de quoi me divertir ! Livres, films… mieux vaut avoir sur son disque dur quelques saisons de Game of Thrones, Mr. Robot et autres Breaking Bad pour s’occuper, car un voyage d’affaire, ça n’est pas fait que de rencontres. Ce sont aussi de longues, longues heures passées en solitaire, dans l’avion, à l’hôtel… bref, tout ce qui peut tromper l’ennui ne doit pas vous quitter d’une semelle !

Conseils pour égayer votre voyage d’affaires

Il faut user de stratégie pour profiter au maximum d’un voyage professionnel. Le fait qu’il s’agisse de business n’enlève rien au fait qu’il s’agit aussi, avant tout, d’un voyage ! Par exemple, je fais en sorte de rester le week-end sur place. Ça me laisse le temps de voir du pays, de me faire des amis et, au moins, si les affaires avec le client ne se sont pas avérées concluantes, je peux toujours me dire que je ne suis pas partie pour rien !

san-francisco-voyage-daffaires

Ensuite, tout dépend de l’endroit où je me rends et de l’époque à laquelle je m’y rends, mais j’aime prendre mes lunettes de soleil, un maillot de bain et une serviette avec moi. Beaucoup d’hôtels possèdent un spa. Alors pourquoi ne pas en profiter ? Personnellement, je ne peux pas rester scotchée à mon téléphone pro toute la journée. J’ai besoin de mes moments détente, de ma lecture…

Et enfin, je ne pars pas en voyage d’affaires sans avoir au préalable bouclé mes plus gros dossiers. Ainsi je me sens plus légère et je peux partir l’esprit tranquille. Vous devriez vraiment essayer, croyez-moi, ça change tout ! Il ne me reste plus, mes chers amis, qu’à vous souhaiter bon voyage !

Newer posts »

© 2020 La Workeuse

Theme by Anders NorenUp ↑