La Workeuse

Et si vous deveniez boulangère ?

Vous êtes attirée par les métiers du pain ? Et si vous travailliez dedans ? Une profession qui, au-delà des apparences, n’est aucunement réservée aux hommes. L’une de mes amies a sauté le pas et s’épanouit à l’autre bout du monde dans un métier passion… qui ne connaît pas le chômage. Décryptage !

Artisanat : des métiers qui attirent aussi les femmes

Aujourd’hui, 23% des artisans sont des femmes. Bien plus présente dans ce secteur qu’il y a quelques années, elles atteignent désormais le nombre de 80.000. Et elles ne se contentent plus uniquement d’être présentes dans le domaine du service à la personne.

Elles portent désormais le tablier de bouchère, charcutière ou boulangère. L’amélioration des conditions de travail a fait que désormais, elles s’orientent davantage vers ces métiers. D’ailleurs, leur minutie, elle est particulièrement appréciée des employeurs !

Boulangère : aller au-delà des idées reçues

Ce poste ne veut pas simplement dire être la femme du boulanger ! Car nous aussi, nous pouvons exercer ce métier avec talent et passion. Certes, pour le moment, les femmes font plutôt figure d’exception.

Elles ne sont que 3% sur les 33.000 boulangers pâtissiers en France (source : Institut National de la Boulangerie Pâtisserie). Car grâce aux progrès techniques, la profession de boulanger est devenue moins fatigante.

De plus, qu’elles soient infirmières ou hôtesses de l’air, les femmes sont désormais plus nombreuses à travailler de nuit, le soir ou le week-end. D’ailleurs, à mon grand étonnement j’ai découvert que les boulangères sont bien plus nombreuses en Allemagne. Preuve que finalement, tout ceci n’est qu’une question de mentalité !

Un métier passion sans discrimination !

Fabriquer le pain est un métier noble, qui fait honneur aux traditions culinaires françaises. Porteur, le métier de boulangère vous permet d’exercer partout en France et même, aux quatre coins du monde. Mon amie d’enfance, Cléa, a choisi de faire ce métier. Aujourd’hui, elle fabrique pains au chocolat et baguette dans sa boulangerie haut de gamme à Rio, au Brésil. Et sa boutique à la française ne désemplit pas !

Ce qu’elle adore par-dessus tout ? Cette absence de routine et la possibilité de tester régulièrement de nouvelles recettes ! Et ce contact au plus proche avec ses clients est aussi une vraie bouffée d’oxygène ! Découvrez aussi l’histoire de Rose-Élise sur mapa-assurances.fr, qui après une licence en mathématiques décide de se lancer dans la confection de pains bio au levain !

Comment faire pour le devenir ?

Vous aussi souhaitez faire de la fabrication du pain de campagne, de la baguette et des croissants votre quotidien ? Sachez que vous pouvez vous orienter vers le métier de boulangère très tôt : avant 15 ans.

Ceci, en intégrant une classe d’initiation préprofessionnelle en alternance (CLIPA). A l’issue de cette année de formation, deux options : soit retourner au collège, soit intégrer une classe préparatoire à l’apprentissage (CPA), avant le CAP boulanger.

Ce diplôme se prépare en deux ans et se déroule essentiellement sur le terrain. Après le CAP, vous pouvez passer une mention supplémentaire si vous voulez perfectionner vos savoirs sur le pain ou les viennoiseries. Vous avez envie de monter votre propre boulangerie ?

Après le CAP, vous pouvez aussi vous orienter vers un BP (Brevet Professionnel). En deux ans, ce diplôme peut vous être très utile pour mieux gérer votre futur commerce ! Enfin, une fois adulte, vous pouvez vous former au métier de boulangerie grâce à une préparation intensive sur 4 mois et demi, avec l’Institut National de la Boulangerie Pâtisserie (INPB).

Et non, le métier de boulanger n’est en rien réservé aux hommes ! Créatif et varié il vous permet de vous épanouir dans un environnement résolument humain, au cœur du quotidien. Alors, choisissez de bousculer les idées reçues !

Quelques infos sur ce billet

Posté le 18/09/2019 · dans la catégorie Boulot

Vous aimerez peut-être...