La Workeuse

Comment fixer un porte-vélo pour camping-car ?

Le porte-vélo pour camping-car est un accessoire qui, comme son nom l’indique, sert à poser un vélo sur le camping-car, de manière à pouvoir déplacer l’ensemble d’un lieu à un autre. Seulement, son installation peut s’avérer quelque peu difficile si l’on ne connait pas précisément la marche à suivre. En effet, du matériel à utiliser aux réglages finaux, en passant par les techniques de pose, il est nécessaire de maîtriser certains détails, pour une pose réussie.

Le matériel et l’outillage nécessaires

Un kit porte-vélo composé de visserie, de contreplaques et de cache-écrous : voilà le matériel nécessaire pour l’installation d’un porte-vélo pour camping-car. En plus de cet ensemble, un mastic polyuréthane peut s’avérer utile. En ce qui concerne les outils indispensables à la réalisation de l’opération proprement dite, il faut compter une perceuse, un foret de 6 mm, un marteau, un pointeau, un niveau à bulle, un double-mètre et du fil à plomb.

La procédure d’installation

Elle se déroule en plusieurs étapes, dont le centrage, le perçage et la pose elle-même.

Le centrage

Avant toute chose, il faudra déterminer l’emplacement du dispositif. Si dans la plupart des cas il est placé à l’arrière du véhicule, il importe de pouvoir bien centrer avec une marge de 20 cm le porte-vélo pour camping-car, afin que la roue de bicyclette puisse rester dans le champ de la carrosserie du véhicule. C’est l’étape du centrage. Une fois achevée, elle fera suite à celle du perçage de cloison.

Le perçage de cloison

Il s’agit de l’étape au cours de laquelle seront utilisés la perceuse et le foret de 6 mm. Pour éviter le ripage de ce dernier, le pointeau aussi sera employé à ce niveau. Toutefois, une difficulté s’observera dès le début du perçage. De fait, il y aura 8 perçages équivalant à 4 emplacements à faire pour que le porte-vélo pour camping-car soit bien installé. Tous doivent être perpendiculaires à la cloison.

Seulement, la probabilité de retrouver le même écartement au débouché des trous n’est pas évidente. L’installation des contreplaques déjà percées serait alors impossible, à moins d’opter pour une alternative qui se déclinera elle aussi en plusieurs étapes. Elle consistera à :

  • Percer entièrement un premier trou à l’extérieur pour y placer la vis.
  • Percer le second trou sur une profondeur de quelques millimètres.
  • Visser la contre-plaque sur la vis en place, de l’intérieur du support de porte-vélo pour camping-car.
  • Percer le second trou depuis l’intérieur afin que tous les trous aient le même écartement de part et d’autre.

Le choix de la hauteur idéal

Contrairement aux a priori, il est conseillé de placer le dispositif sur lequel sera déposé le vélo, le plus bas possible ; idéalement juste au-dessus de la plaque d’immatriculation. Si par mesure de sécurité certains préfèrent hisser la bicyclette à une importante hauteur, il faut dire que cette option n’est pas forcément la meilleure. Non seulement elle ne dissuade pas les voleurs de s’approcher du porte-vélo pour camping-car, mais elle peut excessivement faire travailler les reins et la colonne, chaque fois qu’il faudra descendre le vélo. Plus de détails à ce sujet sur astuce-sante.fr.

La pose proprement dite

Une fois les 4 points de fixation réalisés, le porte-vélo peut maintenant être mis en place. Pour le solidariser avec le camping-car, deux boulons seront nécessaires. Une fois qu’il est mis en place, il faudra percer les barres verticales coulissantes, afin de placer un boulon sur chacune d’elles.  À la fin de cette étape, le dispositif sera alors opérationnel. Pour en savoir plus sur le porte-vélo pour camping-car, rendez-vous sur cette page.

 

Quelques infos sur ce billet

Posté le 16/12/2018 · dans la catégorie Vie pratique

Vous aimerez peut-être...