La Workeuse

Sophie la Girafe : enfin un jouet naturel pour nos petits !

L’usage des produits chimiques dans les jouets nuit grandement aux enfants. C’est pour cela qu’il est conseillé aux parents de se tourner vers des jouets 100% naturels. Sophie la girafe fait partie des incontournables dans ce cadre et joue son rôle d’amie et d’alliée depuis plus de 50 ans maintenant.

L’histoire de Sophie la girafe

La vie de Sophie la girafe, un jouet 100% naturel, commence officiellement le 25 mai 1961. Seulement, sa conception est allée bien avant cette date. En effet, ce hochet a été conçu par un spécialiste de la manipulation du caoutchouc : Monsieur Rampeau. Il a tiré son expérience de la société pour laquelle il travaillait dans ce temps à savoir la société Delacoste.

Cette dernière est l’héritière de la société Derolland qui était spécialisée dans la fabrication de jouets en caoutchouc depuis 1982. Notons que celle-ci est fabriquée grâce à la transformation d’un caoutchouc naturel via la technique de rotomoulage.

D’après différentes sources, la société Delacoste s’était déjà adonnée à la fabrication d’une première girafe appelée Zoë en 1959. Cette version mesurait 46 cm et avait été fabriquée avec une autre technique de moulage du latex. Bien entendu, elle ne fit pas long feu et a laissé place à Sophie la girafe en 1961.

Au tout début, la marque avait commercialisé Sophie la girafe en deux versions qui ne connurent pas le même succès. Notons également qu’elle doit son nom à Sainte Sophie puisqu’elle est sortie en ce jour saint.
Le hochet a connu un succès fou avec 10 millions d’exemplaires vendus en 2001. En 2010, la société a enregistré 50 millions de girafes fabriquées !

En outre, la méthode de fabrication du jouet s’apparente plus à de l’artisanat qu’à de l’industrie. On parle ici de 14 opérations manuelles pour produire une seule girafe. Ainsi, avec ses 75 employés, l’entreprise produit entre 18 000 et 27 000 girafes par jour ! Ce jouet célèbre connait encore aujourd’hui, un succès qui va bien au-delà des frontières de la France. En effet, elle est présente dans 40 pays, dont les USA où le succès fut rapide.

Comment est-elle fabriquée ?

Sophie la girafe doit son succès non seulement à son matériau de construction 100% naturel, mais aussi à sa méthode de fabrication. En effet, l’usine de Vulli, se trouvant en zone industrielle, comporte des dizaines d’employés qui disposent d’une connaissance spécifique dans la fabrication du jouet. Dès la fabrication, on ne sentira aucune odeur de produit chimique puisque le jouet est conçu grâce à un caoutchouc 100% naturel !

C’est le latex provenant des forêts d’Hévéa qui constitue   la matière première de ce jouet. Ce produit vient directement de Malaisie. Pour le conserver, le latex est directement mélangé à de l’eau. Notons que ce latex utilisé pour fabriquer Sophie est le même que celui utilisé en médecine. Il est donc chimiquement neutre ! Le blog http://www.bebetroc.fr/ donne plus d’explication à ce sujet.

Clairement, ce caoutchouc est transformé à Rumilly et est made in France ! Notons que le procédé de transformation de ce caoutchouc n’a jamais changé depuis 50 ans maintenant. En règle générale, il faut 80 grammes de caoutchouc pour fabriquer une seule girafe.

Lors du processus de fabrication, le caoutchouc est directement versé dans des moules en plâtre. Cette matière est réputée pour absorber l’eau. En outre, une petite paille est présente dans les moules afin de créer le petit trou pour le sifflet. Chaque moule permet de fabriquer 10 girafes. Le processus de rotomoulage survient après que le moule ait été fermé.

Ce processus permet de transformer l’état liquide du caoutchouc en état solide, mais élastique via un système de rotation. On fera alors tourner chaque moule 2 heures exactement afin d’obtenir une Sophie la girafe solide. Notons que les plâtres sont utilisés autant de fois que possible jusqu’à usure totale.

Après quoi, ils sont vendus à une entreprise spécialisée en plâtre. Le but étant de mettre en avant le « zéro déchet ».Après ces étapes, le résultat passe dans une autre salle où chaque pièce sera traitée manuellement !

Quelques infos sur ce billet

Posté le 20/04/2018 · dans la catégorie Vie pratique

Vous aimerez peut-être...